Présentations / Discussions

Numérisation des collections et fonds d’archives du Musée slovaque de protection de la nature et de spéléologie

Danka Šubová, Musée slovaque de protection de la nature et de spéléologie
Coauteur : Ján Šperka, Musée slovaque de protection de la nature et de spéléologie
Les collections et fonds du Musée slovaque de protection de la nature et de spéléologie ont été numérisées dans le cadre de deux projets financés par l’Union européenne et les ministères de la culture et de l’environnement de la République slovaque et réalisés au centre de numérisation national de la Slovaquie. Les deux projets ont donné lieu à la numérisation de 497 792 artefacts de 15 collections dans huit branches scientifiques, et de 633 853 documents d’archives de huit collections et de deux fonds. Les présentateurs expliqueront en détail le déroulement de ces projets.


Numérisation et diffusion de la collection du Musée des mines de sel de Cracovie à Wieliczka : théorie et pratique

Kinga Stabrawa-Powęska, Musée des mines de sel de Cracovie à Wieliczka
La numérisation en tant qu’instrument moderne sert non seulement à la consignation de renseignements sur les collections, mais aussi à la diffusion de ces connaissances. L’exemple du musée de Wieliczka a démontré que la dynamique de numérisation dépend largement du type et de l’emplacement géographique des installations. La mise au point de technologies de
communication modernes a ouvert de nouvelles perspectives, notamment en ce qui concerne l’accès aux données accumulées. Malgré les difficultés entraînées par les caractéristiques particulières des mines de sel, le musée a opté de non seulement numériser des artefacts, mais aussi de les rendre virtuellement accessibles, comme l’ont fait des musées virtuels de la Petite-Pologne dans le cadre d’un projet de popularisation de collections.


Les sons du changement : un héritage silencieux?

Irena Marusic, Musée technique de la Slovénie
Le son a toujours fait partie de notre travail et de notre quotidien. Par conséquent, il est un facteur important dans l’expérimentation, l’exploration, la reconstruction et la compréhension de différents paysages et environnements, et de notre héritage culturel. Mais bien que le son fasse (ou peut-être parce qu’il fait) partie intégrante de la vie, il est rarement capté, et encore moins enregistré et consigné. Or, six musées européens ont décidé d’agir pour changer les choses. Depuis 2013, deux projets ont vu le jour grâce à du financement offert par l’UE : Work With Sounds (travailler avec les sons) et Sounds of Changes (les sons du changement). Ces deux initiatives contribueront à la préservation de cet héritage trop souvent négligé, et à sa présentation dans l’avenir.

Event Timeslots (1)

Lundi 15 octobre
MAEC

-